Cartographier l’environnement opérationnel en 3D

Cartographier l’environnement opérationnel en 3D

Destinée aux systèmes d’armes modernes comme aux combattants, la cartographie 3D constitue à la fois un outil d’action et une aide à la compréhension de l’environnement opérationnel de premier plan. Les questions relatives à la qualité, la précision et le niveau d’actualisation des données cartographiques 3D reviennent régulièrement sur le devant de la scène, car elles ont un impact direct sur la capacité des forces armées à planifier et conduire des opérations militaires dans de bonnes conditions. Lire la suite « Cartographier l’environnement opérationnel en 3D »

Meilleurs vœux 2019

2019.jpg

En cette nouvelle année, je vous souhaite à tous mes meilleurs vœux, en espérant que cette année 2019 rime avec passion, énergie et succès!

Pour démarrer l’année du bon pied, je vous propose de revenir rapidement sur les événements marquants de 2018, avant d’explorer quelques unes des nombreuses surprises que nous réserve cette nouvelle année 2019.

2018, un très bon cru pour le GEOINT

Riche en lancements de satellites, en innovations, en acquisitions et en partenariats stratégiques, l’année 2018 s’est avérée très riche pour le GEOINT et s’achève sur de nombreuses annonces importantes. En témoigne le récent lancement avec succès du nouveau satellite d’observation du Ministère des Armées CSO, mais aussi l’annonce d’autres événements marquants, tels que le lancement du premier satellite GPS Block IIIA de nouvelle génération, la mise en orbite des derniers satellites du système de positionnement par satellite Chinois Beidou-3, du rachat de Boundless Geospatial Inc par la société Planet, du lancement de Lire la suite « Meilleurs vœux 2019 »

Quelques questions sur le GEOINT

Quelques questions sur le GEOINT

Florent de Saint Victor, spécialiste des questions de défense et auteur du blogue Mars Attaque, me pose quelques questions sur les développements de la discipline du GEOINT et de sa dualité.

Florent de Saint Victor : Qu’est-ce que le GEOINT ? Quel est son apport principal à ce qui est la raison d’être des armées, les opérations ?

Jean-Philippe Morisseau : Le GEOINT (Geospatial Intelligence) est une discipline du renseignement qui permet de tirer profit du potentiel des données géographiques, géolocalisées et/ou potentiellement géolocalisables, grâce à la fusion d’informations dans le but d’apporter une aide à la décision. Le GEOINT se définit comme une discipline englobant à la fois l’interprétation d’images, les systèmes d’information géographiques, la gestion de données géospatiales de sources variées, la visualisation des données et, bien sûr, l’analyse Lire la suite « Quelques questions sur le GEOINT »

Le Pentagone dans la course à l’Intelligence Artificielle

Le Pentagone dans la course à l’Intelligence Artificielle

C’est un fait, l’intelligence artificielle s’installe aujourd’hui durablement dans le paysage de la Défense. Son usage promet d’apporter des réponses adaptées aux problématiques auxquelles la communauté du renseignement fait face: Une avalanche de données numériques qu’il faut traiter et analyser en masse pour permettre son exploitation. Les centaines de milliers d’heures de séquences vidéo collectées chaque année par les quelques 11 000 drones du Departement of Defense (DoD) et millions d’informations recueillies par les autres moyens de recueils donnent du fil à retordre aux analystes et rend l’exploitation de ces masses de données complexe et chronophage pour produire un renseignement exploitable. Mais le manque d’analystes pour examiner toutes les séquences vidéos et autres données reçues n’est pas le seul problème auquel la communauté du renseignement est confrontée. Etre capable d’exploiter les informations de manière opportune est également un défi colossal. Lire la suite « Le Pentagone dans la course à l’Intelligence Artificielle »

A quoi ressemblera l’appui aérien en 2030 ?

A quoi ressemblera l’appui aérien en 2030 ?

J’ai le plaisir de partager avec vous un article co-écrit avec Hervé Le Borgne, conseiller dans le domaine de l’Air Land Integration (ALI) & expert dans les Liaisons de Données Tactiques (LDT) sur une vision de ce que pourrait devenir l’appui aérien à l’horizon de 2030. Bonne lecture.

Tout comme Internet, la guerre vit ses révolutions. Le rythme effréné des évolutions technologiques a littéralement transformé le domaine de l’appui aérien rapproché ces vingt dernières années. De l’époque où le contrôleur aérien avancé se trouvait généralement dans un véhicule blindé en ex-Yougoslavie jusqu’à la mutation de l’appui aérien vers le numérique avec l’avènement du DACAS, facilitant les échanges entre acteurs de la chaîne d’appui grâce à l’usage des tchats en Afghanistan, il semble y avoir un monde. La prochaine transformation de l’appui aérien, sera probablement celle de l’appui aérien fulgurant grâce la réduction de la dimension temporelle dans la boucle décisionnelle Orientation, Observation, Décision et Action (OODA).

Lire la suite « A quoi ressemblera l’appui aérien en 2030 ? »

Le marché de l’observation spatiale en pleine effervescence

Le marché de l’observation spatiale en pleine effervescence

Depuis quelques années, l’émergence de nouveaux acteurs commerciaux chamboule le paysage traditionnel de l’observation spatiale et semble donner un nouvel élan à ce marché qui, autrefois réservé aux institutions, se démocratise de plus en plus. L’essor des technologies et plus particulièrement de la miniaturisation des satellites permettent à ces nouvelles entreprises de réduire drastiquement les coûts et de mettre en orbite de véritables constellations de satellites. Si l’offre commerciale se diversifie, la multiplication des constellations offre de nouvelles capacités d’observation avec de nombreuses applications à la clef. Lire la suite « Le marché de l’observation spatiale en pleine effervescence »

La NGA en quête de partenariats d’un nouveau genre

La NGA en quête de partenariats d’un nouveau genre

En quelques années, le recours aux partenariats public-privé est devenu un élément essentiel de la stratégie de la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) pour acquérir de nouvelles capacités et données commerciales. Ces partenariats permettent à l’agence de bénéficier d’images commerciales de haute résolution sur étagère tout en rationalisant ses coûts d’accès à l’imagerie spatiale. A ce titre, l’agence possède aujourd’hui plusieurs programmes dédiés, un partenariat de longue date, EnhancedView, associé à la société DigitalGlobe, plus récemment l’initiative CIBORG (Commercial Initiative to Buy Operationally Responsive GEOINT) depuis 2016, ainsi qu’un abonnement à l’imagerie de la société Planet officiellement annoncé en juillet dernier. Lire la suite « La NGA en quête de partenariats d’un nouveau genre »